retour haut de page

Prévention des Troubles Musculo-squelettiques - TMS

Nous proposons un diagnostic des risques et un accompagnement dans la recherche de solutions technico-organisationnelles englobant l’organisation de la production et du travail afin de co-définir des plans d’action de prévention adaptés. Ceci avec un souci de dialogue social, de prise en compte du point de vue des acteurs et de performance.

« Pour passer de ce qu’il faut faire au comment faire précisément basé sur une analyse détaillée et pragmatique des situations »

Ces plans l’action reposeront sur une phase de diagnostic associant les personnels. L’ensemble des acteurs internes et externes seront associés à chaque étape, de l’élaboration du diagnostic à la mise en œuvre du plan d’action.

DE QUOI PARLE T-ON ?

Les troubles musculosquelettiques (TMS) regroupent un ensemble d’affections périarticulaires touchant les tissus mous (muscles, tendons, nerfs, vaisseaux, cartilages) des membres et du dos (Cinq tableaux 57, 69, 79, 97 et 98 représentent 87% des maladies professionnelles en 2016).

Les TMS constituent l’une des questions les plus préoccupantes en santé au travail, du fait :

  • d’un coût humain et socioprofessionnel considérable (en termes de douleurs et gênes dans le travail et la vie quotidienne, de séquelles fonctionnelles parfois irréversibles, de réduction d’aptitude au travail et de risque de rupture de carrière professionnelle, de mal être au travail),

  • de leurs conséquences sur le fonctionnement des organisations (remplacement des salariés absents par des personnels non formés, difficultés de reclassement, perte de personnels expérimentés...),

  • de leur constante augmentation depuis des années,

  • des coûts directs et indirects pour l’employeur lorsque les TMS pénalisent la performance en désorganisant le fonctionnement, en dégradant les conditions de travail et la qualité de vie au travail.

TMS

Schéma TMS

LISTE DES TMS (Rapport SALTSA*)

Les douze troubles spécifiques sont les suivants :

  1. – les cervicalgies avec irradiation
  2. – le syndrome de la coiffe des rotateurs
  3. – l’épicondylite latérale (épicondylite) et médiale (épitrochléite)
  4. – le syndrome du tunnel cubital (compression du nerf ulnaire dans la gouttière épitrochléo-olécranienne, au niveau du coude)
  5. – le syndrome du tunnel radial (compression du nerf radial au niveau de l’arcade de Fröhse, au niveau du coude)
  6. – la tendinite des extenseurs de la main et des doigts
  7. – la tendinite des fléchisseurs de la main et des doigts,
  8. – la ténosynovite de De Quervain,
  9. – le syndrome du canal carpien,
  10. – le syndrome du canal de Guyon (compression du nerf ulnaire dans la loge de Guyon, au niveau du poignet),
  11. – le syndrome de Raynaud et les neuropathies périphériques, provoqués par l’exposition aux vibrations de la main et du bras,

TMS Cas pratiques

Schéma TMS sur les épaules

LES FACTEURS DE RISQUE TMS

Différents facteurs peuvent contribuer à l’apparition de TMS.

Facteurs biomécaniques, mécaniques (vibrations), lies à l’environnement (froid, humidité)Facteurs psychosociaux
  • forte répétitivité des gestes,
  • efforts excessifs, comme lors du port de charges lourdes,
  • travail nécessitant des gestes précis et très fins,
  • postures inconfortables ou maintenues durant de longues périodes, telles que le travail bras au-dessus du niveau des épaules.

La répétitivité des mouvements entraîne une sollicitation continuelle des mêmes structures anatomiques.

Le port de gants, l’exposition aux vibrations et le froid constituent des facteurs aggravants. Ils augmentent, par exemple, notamment la force de serrage.

La charge de travail excessive, la forte pression temporelle, le manque d'autocontrôle sur le travail, le manque de participation des salariés aux décisions sur leur travail, de soutien social des collègues et de la hiérarchie, l'avenir professionnel perçu comme incertain, constituent des facteurs psychosociaux.

Les facteurs psychosociaux peuvent être sources de stress lorsque le salarié en a une perception négative.

Les effets du stress en liaison avec les TMS sont multiples. Par exemple, les forces de serrage et d'appui sont accrues, la tension musculaire s’accroit, le temps de récupération s'allonge. Le stress amplifie la perception de la douleur et rend les salariés plus sensibles aux facteurs de risque de TMS.

Facteurs organisationnels et techniquesFacteurs individuels

L'activité aux postes de travail est fortement déterminée par l'organisation du travail.

Par exemple, le manque de pauses ou d'alternance entre des tâches plus ou moins sollicitantes ainsi qu'une durée de travail excessive sont des facteurs organisationnels qui augmentent le risque de TMS car ils ne permettent pas une récupération suffisante. L’absence de possibilité d’entraide, la dépendance au rythme d’une machine, la standardisation des modes opératoires qui nuit à la variabilité du mouvement peuvent également accroitre le risque de TMS. Les nuisances physiques au poste de travail (bruit, chaleur, humidité, …), la mauvaise conception des lieux et/ou postes de travail (bruit, chaleur, humidité, …) peuvent également accroitre le risque de TMS.

Ces facteurs sont liés aux caractéristiques intrinsèques des individus telles que l’âge, le genre ou encore l’état de santé (tabagisme, alcoolisme, ménopause, dysfonctionnements thyroïdiens, absence d’activité sportive, prise de médicaments…).

Par exemple, un diabète ou des antécédents de fracture du poignet sont des facteurs favorisant l’apparition du syndrome du canal carpien.

TENDANCES 2015-2016

Maladies professionnelles : une tendance à la baisse générale...

Télécharger Pour en savoir plus, télécharger le document au format PDF

Consulter les tableaux des Maladies Professionnelles

Télécharger Tableau 57 – Régime général

Télécharger Tableau 39 – Régime Agricole

TMS : QUELLES SOLUTIONS ?

Empreintes Ergonomiques propose un diagnostic et un accompagnement dans la recherche de solutions englobant l’organisation de la production et du travail afin de définir des plans d’action de prévention concrets, réalistes et concertés.

TMS : CONDUIRE UN PROJET – MENER UNE INTERVENTION

Schéma conduire un projet TMS

Sites à consulter :

Articles sur les TMS

Article prévention durable TMS

Article comparatifs mode de production

Influence des régulations collectives sur les astreintes biomécaniques

Guide de prévention des lombalgies dans les soins de santé

Lettre d'information INRS

Notes sur les TMS du professeur Roquelaure

Statistiques sinistralité 2015

Les conditions d’une prévention durable des TMS

Analyse psychologique du mouvement

Institut National de Veille Sanitaire : TMS d'origine professionnelle

Méthodes d’observation de l’activité de travail et prévention durable des TMS

INRS : Troubles musculosquelettiques des poignets

Vous êtes en charge d'une problématique que nous maîtrisons ?

Contactez-nous !

Je prends rendez-vous avec Empreintes !

Activité précédente

Logo Epaast

EPAAST, AGEFIPH, FIFPH ...

Activité suivante

Alerte RPS

Risques Psycho-sociaux